Modifications Boss DR-55

C’est avec une certaine fierté que je vais vous présenter ma Boss DR-55 modifiée. Cool alien

Je rêvais d’en trouver une et de goûter au beat analo, ce qui avec un peu de patience pour l’avoir à un prix décent, a été finalement rapide. Mais en l’état, la DR-55 se révèle beaucoup trop simpliste à mon goût, et surtout, elle ne peut être utilisée qu’en maître, ce qui est pour moi incompatible avec ma façon de travailler.
J’ai retourné toutes les pages web possibles pour trouver des infos, et bien que certaines pistes m’ont permis d’avancer un peu, rien ne me convenait. J’ai donc mis sacrément les mains dans le cambouis, le nez plongé dans le service manual ; mes efforts non pas étaient vains.

Au début, j’étais dans l’optique de rajouter une entrée clock. Il s’avère en fait, que c’est la modification la plus délicate. En effet l’horloge interne est un genre de circuit « à bascule » qu’il faut totalement bypasser si on injecte un signal d’horloge. La clock doit être de 16 pulses par mesure, et -très important- les pulses doivent être de 10ms, quelque soit le tempo (on joue sur le temps entre deux pulses pour gérer le tempo).
Vous n’imaginez pas comment j’ai pu me prendre la tête pour démêler tout ça étant donné que j’apprends l’électronique sur le tas, avec un bagage très minimal.

Deuxième tentative, essayer une entrée Reset. C’est déjà plus commode, mais malheureusement toujours pas satisfaisant. L’horloge interne étant peu stable, on se retrouve avec le premier pas dupliqué (ou le dernier ignoré) une mesure sur trois… No way!

En parallèle, il était important pour moi de gonfler un peu le kick, trop mou à mon goût. C’est le seul reproche au niveau sonore que je fait à cette boite à rythme. Mon but étant d’avoir une machine très minimale, avec ce son oldschool mais quand même un peu punchy! Je trouve le HH, Snare et Rim typiques et plutôt cool d’origine.
Ici encore, peu d’information sur le web, voire même des infos erronées. Mais j’ai pu rajouter les réglages de Tune et de Decay pour le bassdrum, le rendant bien plus sympa. Une modification assez simple.

En analysant le circuit, j’ai trouvé la possibilité d’ajouter une division de plus pour le HH (seul son non programmable). D’origine, on dispose seulement de trois possibilités: 16 – 8 – OFF. Avec l’ajout d’un switch et d’une AND Gate réalisée avec deux transistors, on dispose maintenant d’une division en 4 à contre temps. Très groovy! Wink

Je me suis penché sur la possibilité d’ajouter des entrées trigs. C’est finalement le plus facile à faire, bien qu’encore une fois, la durée des trigs doit être de 10ms (particulièrement pour le BD et SD).

Bref, vous l’aurez compris, l’affaire était loin d’être gagnée. Joker. Le coup de fil à un ami!

Et là, mais alors, je ne serai le remercier assez! Smile Il me propose de midifier la machine. Les trigs étant visiblement facilement réalisables, il me branche sur une plateforme basée sur un micro contrôleur PIC, le projet Midibox. Perplexe, tout ceci dépassant de loin mes connaissances, il me propose de me développer le programme qui permettra de contrôler la machine.
Une aubaine pour moi, vu que je travaille à 90% en midi!
Me voilà reparti dans l’étude de documents et schémas pour saisir le principe Midibox.
Il s’agit d’une plateforme qui à l’énorme avantage d’être évolutive. Le but étant de graver un PIC avec l’OS midibox, le MIOS. Une fois cela fait, on vient charger l’application via midi. On peut donc modifier le programme et le ré injecter dans la machine via message midi sysex, sans avoir à re-démonter le PIC et le reflasher.
Toutes les infos par ici : http://www.ucapps.de/

Bien évidement, tout cela nécessite un circuit à ajouter à la dr55. Armé des docs et des conseils avisés de mon ami, j’ai préparé un PCB qui vient se loger dans le compartiment pile. J’ai épluché le schéma de la dr-55 pour pouvoir intégrer ces trigs midi, sans pour autant perturber le séquenceur interne.

De nombreux tests suivirent, échange de mails, et finalement, tout roule parfaitement. Même l’horloge midi a été implémentée mais préférant rentrer toutes les modifs dans la boite, je ne l’ai pas ajouté (l’espace est vraiment restreint). J’ai préférer tout miser sur les trigs midi, ce qui correspond touta-fais à ma façon de travailler. J’ai quand même fait fonctionner l’horloge midi pour m’assurer du bon fonctionnement de la programmation , et ça roule sans soucis, en isolant correctement la clock interne comme expliqué plus haut.

Le seul petit défaut. La dr55 est maintenant alimentée par transfo, et ne dispose plus de pile. Elle perd donc les patterns en mémoire du séquenceur interne dès qu’on l’éteint. (Pas vraiment grave vu que pour mon utilisation principale le séquenceur sera logiciel, par contre quand je ferai mumuse en stand-alone avec le modulaire + dr55, il faudra re-éditer les patterns à chaque fois, ce qui est relativement rapide une fois la machine prise en main.) Mais il y a une solution, reste à voir si ça rentrerai dans le logement pour pile, l’espace étant utilisé à fond sur ma version…
http://www.elecfree.com/circuit/power-supply/6v-backup-battery-power-supply-regulator-with-ic-7805/

Allez, on y va? cheers

Voici les schémas de mes modifs :

Cliquez pour agrandir

Vue d’ensemble :

BD Tune et Decay :

Trigs Input :

Le switch HH Transistors AND Gate :

La fiche db9, pour l’éclaté midi in/out et alim. la taule est solide, j’y ai laissé deux meules du dremel!

Un peu délicat ici, j’ai percé un petit trou pour passer les câbles, il faut couper le circuit sous la diode :

La trappe du logement pile est condamnée, la taule isolée avec de la gaine thermo et un peu pliée pour épouser le circuit, le tout solidifié au pistolet à colle. Par sécurité, un morceau de plastique venant d’une bouteille de coca pour isoler ; un peu superflu car le circuit rentre pile poil, et ne touche pas à la carcasse :

L’assemblage est terminé :

Et voici l’utilitaire pour paramétrer le midi! Quand je vous dit qu’il gère grave mon pote! A la tienne

Voilà, je ne vous cache pas que c’est délicat. Mais le jeux en vaut sacrément la chandelle! Smile Si vous suivez scrupuleusement mes schémas, cela fonctionnera à coup sûr!
Mon ami m’autorise à partager sa programmation. N’hésitez pas à faire signe, c’est avec plaisir que je vous la transmettrai.

Voici une petit séquence midi :

Publicités

4 Réponses to “Modifications Boss DR-55”

  1. super ta modif .moi j’ais juste un ptobleme avec le potard « tune » d’origine qui ne fait plus grand chose .peu tu me donner une piste …
    merci!

    • Bonjour!
      Vous voulez certainement parler du potard Tone. Il s’agit d’un simple filtre passe bas de premier ordre, qui se trouve en contre réaction sur le transistor de sortie.
      Ce filtre est formé par le potard VR1 et le condo C10.
      Vu l’age de la bécane, je pense que c’est le potard qui doit être fatigué. Peut être qu’un peu de bombe à contact type KF F2 le fera repartir.
      Bon courage!

  2. Bonjour,
    vos photos n’existent plus sur l’hébergeur… J’aimerai beaucoup les voir puisque je tente moi même une modif. Serait possible pour vous de les uploader à nouveau s’il vous plait?
    Merci d’avance et bravo pour votre blog!

    • Hello! Merci de l’intérêt que vous portez à ma réalisation. 🙂 Les images sont à nouveaux en ligne, n’hésitez pas à prendre contact pour de plus amples informations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s